THE ENGLISH KIND : Without Sin/The Killing Kind

Coup de projecteur sur deux mini-séries policières anglaises, apparues en décembre dernier, l’une sur Canal+, l’autre sur OCS.

(Click on the planet above to switch language.) 

 

WITHOUT SIN

Mini-série de 4 épisodes créée par Frances Poletti pour ITV en 2022
Disponible depuis décembre 2022 sur Canal+

À Nottingham, en Angleterre, Stella (Vicky McClure) ne parvient pas à faire le deuil de sa fille Maisy, assassinée trois ans auparavant. C’est en rentrant chez elle un soir que Stella avait découvert le corps de sa fille. Le meurtrier, un dénommé Charles Stone (Johnny Harris), était encore sur les lieux et a été arrêté aussitôt. Désormais séparée du père de Maisy, elle a quitté son job pour devenir de chauffeur de taxi. Un jour, le service de médiation pénale transmet, à son ex-conjoint et elle, un message de Charles Stone. Il souhaiterait les rencontrer pour leur présenter des excuses. Seule Stella accepte, avec beaucoup de réticence. Stone lui fait alors part d’un nouvel élément qui va ébranler ses certitudes concernant la nuit du meurtre…

Coup de chapeau à cette mini-série efficace et captivante, qui bien qu’épousant un cahier des charges des plus classiques, brille par son authenticité et la dimension psychologique de ses personnages. Cette réussite tient en grande partie à la prestation extrêmement convaincante de Vicky McClure, comédienne populaire outre-Manche, révélée en 2006 par le film This Is England de Shane Meadows, également au générique des mini-séries qui ont suivi (Johnny Harris y figurait aussi) et héroïne de la série Line Of Duty. L’actrice est bluffante dans ce rôle de mère courage dévastée par le chagrin et la culpabilité, mais prête à tout pour découvrir la vérité sur la mort de sa progéniture. La distribution dans son ensemble fait un sans-faute et on remarquera la présence de la toujours impeccable Dorothy Atkinson (Pennyworth, Harlots…). L’intrigue, bien ficelée, est ponctuée de rebondissements très plausibles. Les décors naturels de la banlieue de Nottingham accentuent le réalisme du show et cette vision de l’Angleterre précaire, gangrenée par la drogue et le chômage, n’est pas éloignée de celle de la formidable série Happy Valley. À voir absolument.
4 épisodes de 46 minutes Et avec Andrea Lowe, Perry Fitzpatrick, Johann Myers, Harvey Scrimshaw, Ezra Faroque Khan, Kieran Burton, Justine Emma Moore…

*******************

 

THE KILLING KIND


Mini-série de six épisodes créée en 2022 pour Paramount par Zara Hayes, Jonathan Stewart et Seth Sinclair
Disponible depuis décembre 2022 sur OCS

Jeune et brillante avocate londonienne, Ingrid Lewis (Emma Appleton) a la réputation d’être sans états d’âme quand il s’agit de défendre ses clients. Après un drame survenu dans sa vie deux ans plus tôt, il lui a fallu se reconstruire. Mais alors qu’elle entrevoit le bout du tunnel, John Webster (Colin Morgan), un homme séduisant qu’elle avait blanchi dans une affaire de harcèlement et avec lequel elle a eu une relation toxique, refait surface. Quelques jours après, sa collègue et meilleure amie (Sara Powell) est victime d’un accident mortel…

The Killing Kind est l’adaptation d’un polar best-seller du même nom, publié en 2021 par l’Irlandaise Jane Casey. D’entrée, on est happé par l’atmosphère trouble et les faux-semblants de cette intrigue particulièrement alambiquée. Si le trop rare Colin Morgan, révélé par la série Merlin, excelle en admirateur ambigu, aussi séduisant qu’inquiétant, il est difficile en revanche d’éprouver une quelconque empathie pour le personnage d’Ingrid, avocate sans scrupule, un tantinet désagréable, et au comportement souvent incohérent. On se lasse vite de ce maelstrom de rebondissements, et de ces personnages qui semblent tous avoir quelque chose à cacher. Un mystère seul prévaut pour le spectateur : John Webster est-il un psychopathe ou l’ange gardien qu’il prétend être ? Réponse au 6ème épisode, mais hélas, cette histoire cousue de fil blanc ne convainc pas vraiment, pas plus que le clin d’œil final, tout à fait dispensable.
6 épisodes de 60 minutes. Et avec Elliot Barnes-Worrel, Nicholas Rowe, Kerr Logan, Olivia D’Lima…

 

N'hésitez pas à commenter !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.